6 juil

Comment se comportera le marché immobilier à Villers-sur-Mer après le prélèvement de l’impôt à la source ?

AdobeStock_102991927

Vous avez un bien immobilier à vendre à Villers-sur-Mer ? Un conseil : ne tardez pas. Vous pourriez être confronté, l’année prochaine, à la désertion des acheteurs sur le marché immobilier. Faisons le point ensemble. Dans six mois, le prélèvement de l’impôt à la source entrera en vigueur ! Et il n’est pas sans poser déjà quelques interrogations … Notamment sur le marché immobilier. Comment se comporteront les acquéreurs ? Résisteront-ils à l’effet psychologique à prévoir lié à la baisse du salaire net versé ?  Comment les banques calculeront-elles le taux d’endettement des futurs acquéreurs ?

Selon Vousfinancer, réseau de 185 agences de courtage en crédit, la mise en place du prélèvement à la source présente le risque de déstabiliser les Français et d’entraîner un attentisme des acheteurs début 2019…
Avec la mise en place du prélèvement à la source, les Français pourraient avoir le sentiment de « gagner moins d’argent » aux vues de la baisse du salaire en bas de leur fiche de paie… « Même si 60 % des Français qui paient l’impôt sur le revenu sont mensualisés – un chiffre en baisse, car ils étaient 70,8 % en 2012 -, ce n’est pas la même chose psychologiquement d’avoir son salaire en début de mois, puis un prélèvement de l’impôt le 15 du mois seulement dix mois sur douze, que de débuter le mois avec un salaire inférieur, même si bien sûr, cela revient au même mathématiquement ! Mais comme le marché immobilier est souvent impacté par des effets psychologiques, on peut craindre un attentisme des emprunteurs au 1er trimestre, le temps de s’habituer à cette nouvelle gestion de leur finance… », analyse Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.com.

D’ailleurs, afin d’éviter cet effet psychologique, deux montants devraient être indiqués sur les fiches de paie : le net à payer après prélèvement de l’impôt, qui sera le montant effectivement versé au salarié, et, en plus gros, le « net à payer avant impôt sur le revenu », montant égal à celui figurant aujourd’hui sur la fiche de paie.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée