24 fév

Pour l’achat d’un bien immobilier à Villers-sur-Mer, vous bénéficiez encore d’une bonne production de crédits !

Immobilier

L’année 2016 restera une année de forte demande de crédit encouragée les taux bas, le PTZ élargi et l’investissement locatif en Pinel. Selon les experts, malgré les premières remontées de taux de ces dernières semaines, celles-ci devraient néanmoins rester limitées en 2017. Alors, si vous rêvez d’acheter un appartement à Villers-sur-Mer, allez-y ! Les banques semblent décidées à continuer à prêter autant, voire même davantage pour certaines… Le marché immobilier ne devrait donc pas pâtir d’une baisse de la production de crédits. Il faut dire qu’en 2016 elle a battu tous les records. Retour en arrière !

Tous les courtiers s’accordent pour dire que la production de crédits a atteint des niveaux jamais égalés, tant en acquisition qu’en renégociation. Grâce à une fin d’année très active, 230 milliards d’euros de crédits ont été réalisés. Chez Vousfinancer, réseau de 150 agences de courtage en crédit, on a atteint pour la première fois 2 milliards € contre 1,5 milliard € en (+ 28 %) en 2015 et 900 millions en 2014. Plus de 10 600 dossiers de prêts ont ainsi obtenu un financement via Vousfinancer (contre 8 700 en 2015) dont 30 % dans le cadre d’une renégociation de prêt (35 % en 2015). Cette production record est liée au contexte de taux bas qui a entraîné une forte hausse de la demande de crédits et des renégociations.

« Nous sommes très satisfaits d’avoir atteint le seuil des 2 milliards d’euros de production de crédits, un chiffre inédit depuis la création du réseau Vousfinancer en 2008, analyse Jérôme Robin, président de Vousfinancer. Si le début de l’année a été plutôt morose, le contexte de taux bas, l’élargissement du prêt à taux zéro et l’engouement pour le dispositif Pinel ont boosté notre activité. Mais c’est aussi et surtout grâce à l’extension de notre réseau avec le recrutement de 30 nouveaux franchisés et de 190 conseillers financiers cette année que nous avons pu atteindre nos objectifs. » La bonne nouvelle ? 2017 n’est pas partie pour faire moins bien. Les taux sont bas et les établissements de crédit pris d’assaut !

C.V. / Bazikpress © Tomfry

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée